Paris (20e) - 40 logements

Livraison: Septembre 1998 Maître d’Ouvrage: OPAC de PARIS Architecte Mandataire: Philtre H. Dubois, E. Georges, C. Massin BET Tohier, GET Ingéniérie Coût travaux: 2,3 M€ht (98) SHON: 3102 m2 Située sur une dalle en pont sur le périphérique, la Cité Fougères a vu les barres des années 60 qui y prenaient place être démolies et sa population relogée sur place. Le projet urbain, conçu par P.Riboulet, agence autour d’un vaste parc achevé en 2006 (HYL paysagiste) des immeubles d’habitation mieux adaptés au contexte et fragmentés en lots attribués à différentes équipes de maîtrise d’oeuvre. C’est dans ce cadre que nous avons concouru sur deux des plots de l’opération. Une même intention gouvernait le travail des deux immeubles: s’abriter des nuisances du boulevard périphérique en orientant tous les séjours au Sud, vers le calme du parc. Tous les appartements ont au moins une double orientation, sauf l’un des F2 du plot E, mono-orienté vers le SUD-EST. Ils trouvent leur prolongement par une terrasse protégée du bruit, ouverte vers le parc et le soleil. La plupart des pièces humides sont éclairées naturellement, ainsi que les paliers, qui donnent chaque fois une vue vers le Nord. Au rez-de-chaussée, le hall traversant du plot sur rue permet une continuité -au moins visuelle- de la rue Léon Frapié vers le coeur d’ilôt. Le plot le plus haut permet deux lectures simultanées: d’une part, l’angle haut pointe vers le périphérique, s’adressant au lointain, d’autre part une partie plus basse s’avance vers le parc et permet la transition d’échelle vers le plot le moins haut; Les façades tournées vers le parc s’organisent de façon similaire pour les deux plots: leurs terrasses dilatent l’espace intérieur des logements. Les façades Nord et Est forment un écran protecteur face au périphérique. Le coeur d’îlot dont l’aménagement a été confié à P. Riboulet / F. Crépu offre lui à contrario un espace de caractère plus intime.

en haut